Dolce Vita : Bordighera

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_5232

Hello les gens!

Come va ? Preggo , Ciao ! Buongiorno ! Grazie,…, Pizza, Pasta, Pangiare ….. j’étais en vacances en Italie et c’était la belle vie (enfin entre le moment ou j’ai commencé à écrire cet article et sa publication il s’est écoulé un mois ! aléas de la vie).

Nous sommes allés passer des vacances (en aout, soyons précis) à la Riviera Italienne, juste à 20km des frontières Française mais le dépaysement fut total !

Bordighera petite ville entre San Remo et Ventimi, dépaysantes par sa végétation et son architecture, disposant de magnifiques plages!

Quand on se balade on a une sensation de voyage, d’un autre temps avec des immeubles victoriens, les rues y sont bordées de palmiers; ce n’est pas pour rien que cette vielle est le fournisseur officiel du Vatican pour la fête des hameaux. D’ailleurs il se dit que les premiers graines ont été ramenées par le SAINT AMPELIO un hermite qui choisi comme domicile cette ville et qui resta jusqu’à sa mort. Une des plus belles églises de la ville porte son nom et à l’intérieur se trouve les reliques de ce prêtre. Je vous conseille notamment la petite plage sur les rochers , un petit coin de paradis loin du monde et des plages privée du centre ville.

Les plages sont facilement accessibles via le centre ville, ce sont des plages de galets propres et bien entretenues. Choses à déplorer le nombre de plages privées sur la cote … heureusement que  j’ai fini par trouver un coin de paradis loin du monde !

On appelle Bordigera de son nom complet  » Bordighera Aleta » et quand on se promène on comprends pourquoi, cette villes est construite en hauteur , notamment la vieille ville qui ne manque pas de charme. Vous rencontrez notamment beaucoup de parcs et une pépinière de cactus ! Car en plus des palmiers la ville est connues par ses cactus !

Un des musées à visiter est celui de Bicknell , qui une histoire fort riche et intéressante. Arrivé à Bordighera en tant que prêtre (un autre) il laisse tomber les ordres et se consacre à ses nouvelles passions . Elles  furent nombreuses, pour en citer quelques unes :  l’anthropologie, la botanique, la peinture, la photographie et aussi la langue universelle (Esperanto). Ses travaux ont été sources d’inspiration et la base de différentes avancées scientifiques notamment grâce a sa découverte étude des pétroglyphes du Mont Bégo

Bicknell y développa son réseau avec des artistes et des scientifiques du monde entier et y érigea son musée pour contenir ses nombreux travaux et collections. Si vous allez au musée, ne ratez surtout pas le plan grand arbre de plastic de l’Europe mais ne faites pas comme moi, ne vous prenez pas en photo en dessous … c’est interdit 🙂 .

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_5612

Pour vous restaurez, vous avez une panoplies des restaurant entre les pizza et les poissons vous aurez de quoi vous sustentez. Mais ne ratez surtout pas la cadette et le glacier (El Corte) du centre ville pas loin de l’église de l’Immaculée conception ou de Terrasanta.

See u soon pour une autre destination 🙂

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.